Austin City Limits

L'équipe de la célèbre émission TV de concert adopte un workflow entièrement Avid pour optimiser le mixage dans sa nouvelle salle


Depuis près de 40 ans, Austin City Limits (ACL) fait découvrir aux téléspectateurs américains une grande variété de concerts. Depuis le pilote de 1974, conçu à l'origine pour présenter la musique texane, l'ingénieur du son expérimenté David Hough mixe tous les concerts enregistrés (dont des artistes de renommée locale, nationale ou internationale aux styles musicaux divers) pour la chaîne KLRU de PBS à Austin.

Comme il le dit lui-même, David Hough ne jure que par l'analogique et a utilisé des consoles Neve et des magnétophones Studer pendant presque toute sa carrière à ACL. Les choses ont commencé à changer au tournant du 21ème siècle, avec le remplacement en 2001 de la console Neve par la première console System 5-BP, conçue à l'époque par Euphonix (BP étant l'abréviation de Broadcast & Post Production). Dix ans plus tard, l'émission dispose d'une seconde console System 5-BP, pour le plus grand bonheur de l'ingénieur du son.

« La console S5-BP, avec sa combinaison unique de commandes fixes et programmables, répond parfaitement à mes attentes, explique-t-il. Je suis accro à l'analogique, et la System 5 me permet d'accéder rapidement et facilement à n'importe quelle commande, ce qui est essentiel pendant un concert live, où l'on n'a pas la possibilité de faire une seconde prise ».

Austin City investit Moody et choisit Avid

Cette acquisition récente date de 2011, lorsqu'ACL a décidé de quitter le Studio 6A, ses locaux d'origine, pour une nouvelle infrastructure dédiée, le Austin City Limits Live at The Moody Theater, afin d'offrir davantage d'espace à son public (la salle de concert est prévue pour 2 700 personnes, mais l'émission est enregistrée devant seulement 800 personnes).

« Aujourd'hui, le studio d'enregistrement d'origine est utilisé principalement pour reconformer et remixer les pistes audio des concerts enregistrés au Moody Theater, précise David Hough, c'est pourquoi il est essentiel que les deux consoles soient entièrement compatibles ».

La salle de concert et le studio d'enregistrement d'origine disposent de consoles System 5-BP 32 faders identiques pour le contrôle de Pro Tools via le protocole EUCON Hybrid. Chaque console est dotée de 72 entrées micro/ligne, routées par des connexions multicanal MADI reliant les boîtiers de scène ou les sources provenant de Pro Tools|HD au moteur DSP principal, qui prend en charge 160 chemins de signal complets.

L'équipe a également mis à niveau le studio en choisissant un workflow entièrement Avid, ajoutant un système d'enregistrement Pro Tools|HD 64 pistes pour le mixage (les consoles de mixage ont été remplacées par Pro Tools en 1995, mais c'est la première fois que l'équipe a choisi d'utiliser Pro Tools pour l'enregistrement des concerts).

Une intégration audio/vidéo plus étroite pour des workflows plus simples et rapides

Le workflow de Hough est également étroitement intégré avec celui de l'équipe vidéo de l'émission. Chaque émission commence par l'envoi de tous les signaux caméra HD-SDI vers les enregistreurs AirSpeed Multi Stream, pour une capture directe dans le réseau de stockage partagé Avid ISIS 5000 grâce au codec DNxHD 145 de qualité broadcast. Simultanément, David Hough envoie le flux audio 64 canaux à partir de sa console via MADI vers l'enregistreur Pro Tools|HD, ainsi qu'un mix de 2 canaux temporaire multiplexé avec tous les signaux caméra AirSpeed Multi Sream enregistrés dans le système ISIS.

À la fin du concert, tout est enregistré sur ISIS : l'équipe n'a plus qu'à sauvegarder et le tour est joué. Le lendemain matin, les équipes audio et vidéo disposent d'enregistrements audio et vidéo entièrement synchrones : le montage et le mixage peuvent commencer. Même en travaillant à plus de quatre kilomètres du studio d'origine, grâce à une connexion fibre optique de pointe, David Hough peut accéder à l'ensemble des fichiers audio, ainsi qu'aux vidéo synchronisées par Ethernet grâce à l'option Video Satellite avec Media Composer.

« Avid intègre l'ensemble de l'univers de post-production, précise l'ingénieur du son. Je peux être créatif, mais aussi repousser les limites et respecter les délais de livraison. C'est du grand art ».

Hough cite l'exemple de la fonction de conformation automatique AAF, qui illustre bien les améliorations apportées au workflow. « La fonction de développement des pistes permet aux monteurs vidéo, qui montent l'émission sur Media Composer, de conformer très rapidement mes pistes Pro Tools des concerts enregistrés (pour les aligner sur les images montées). Comme le studio et la salle de concert sont reliés par une connexion audio et vidéo en fibre optique haut débit (reliée aux serveurs Avid ISIS), je peux enregistrer le concert au Moody Theater, revenir au studio et remixer le concert monté très rapidement, grâce à la nouvelle fonction de conformation automatique d'Avid. Il suffit d'ouvrir les sessions Pro Tools conformées, et l'ensemble des blocs de musique sont synchronisés avec les images montées ».

Le logiciel eMix 5 de la console System 5-BP propose également de nombreuses fonctions utiles. « La nouvelle fonction Aux Page (page auxiliaire) permet de configurer rapidement un mix auxiliaire et de l'envoyer aux musiciens dans les retours pour les overdubs. C'est ce qui s'est passé récemment lors d'une session avec Explosions in the Sky, à qui on a demandé d'enregistrer un nouveau morceau pour l'émission. J'ai utilisé la fonction Aux Page pour créer un mix de retour afin que le groupe puisse ajouter une guitare et une basse en overdub, et tout a été simple et rapide à configurer ».

La position de mixage idéale

David Hough a beaucoup utilisé les fonctions audio multicanal de la console S5-BP pour créer des mix 5.1 et des mix stéréo pour le remixage de concerts live pour d'importantes émissions sur les stations PBS et internationales. « Tout est à portée de main depuis la position d'écoute idéale : les faders principaux sont disposés juste en face et tous les canaux programmables accessibles depuis les faders de tranche de la console. Il suffit d'appuyer sur un bouton, de tourner un potentiomètre ou de pousser un fader pour activer une fonction.

Même si la console S5-BP est compatible EUCON, j'utilise généralement le moteur DSP de la System 5 pour l'enregistrement live et les sessions de remixage. Cependant, maintenant que j'utilise davantage de plug-ins Pro Tools pendant ces sessions, je compte accéder aux canaux de Pro Tools à partir de la surface de la S5 et utiliser les commandes programmables pour contrôler les puissants plug-ins d'EQ, de traitement dynamique et de réverbération que je souhaite utiliser dans Pro Tools. La System 5-BP est une console extrêmement puissante dotée d'un grand nombre d'options créatives pour une émission live comme Austin City Limits ».

* Image d'Arcade Fire par Scott Newton, avec l'aimable autorisation de KLRU-TV.