Avid à Cannes ce n’est pas que du Cinéma

Avid à Cannes ce n’est pas que du Cinéma

Avid est présent sur la Croisette de Cannes, cela ne surprendra personne. Les solutions Avid restent la référence privilégiée pour le montage de longs-métrages, grâce notamment à son logiciel Media Composer. Mais Avid est aussi le leader des solutions de post-production pour la télévision et la société de Burlington en fait la démonstration à Cannes. Cap’Ciné, loueur Avid, a déployé pas moins de 35 systèmes Avid Media Composer et 5 systèmes de stockages centralisés ISIS ou Unity répartis sur 7 sites durant les 12 jours du festival pour équiper toutes les chaînes et émissions qui « parlent de cinéma ». Parmi celles-ci, la Télévision du Festival, une chaîne de news qui ne pourrait pas fonctionner sans les technologies Avid, au vue des contraintes de temps et des délais de production. Autre référence Le Grand Journal de Canal+, avec un workflow en totale adéquation avec les exigences de cette émission phare qui rythme chaque soir la croisette.

La télévision du Festival

La Télévision du Festival, est la plus importante chaîne événementielle mise en place durant un festival de Cinéma. Cannes étant le plus grand festival de cinéma au monde, il était logique qu’une chaîne lui soit entièrement consacrée. Pour relever ce défi, KM Productions, qui assure la production de la chaîne, a renouvelé sa confiance à Cap’Ciné qui l’accompagne depuis de nombreuses années, et aux solutions Avid Technology.

La première édition de la Télévision du Festival eu lieu en 1989. A cette époque, il s’agissait d’une petite chaine locale diffusée sur Cannes et son agglomération. La première date fondatrice eu lieu en 2001, avec l’accord de partenariat signé avec Canal+ afin de faire de ce projet une véritable chaine événementielle. En 2010, nouveau tournant, la Télévision du Festival prend le format d’une chaîne de News 24/24. En 2011, la TV du Festival c’est 120 personnes qui travaillent quotidiennement pour assurer 8 heures de news par jour, une édition de 4 heures le matin et une seconde de 4 heures l’après-midi, un véritable défi qui ne peut être relevé que grâce à un workflow efficace capable d’absorber toutes les surcharges de travail, et d’anticiper les besoins des journalistes et des monteurs.

 
 La technologie Avid suscite des envies nouvelles
Jean Pierre Moreau, producteur, KM Productions

La Télévision du Festival est une prouesse technique déjà en termes de déploiement, car elle se monte en à peine 3 jours. Le matériel est livré le vendredi, et les premières répétitions débutent le mardi pour une mise à l’antenne le mercredi. « Je suis admiratif devant la technique et les techniciens. Année après année, la chaîne est montée en puissance, avec le temps d’installation qui n’a pas changé. La technologie proposée par Avid nous permet de battre chaque année des records. Toujours plus d’images produites, dans un temps toujours plus contraint. Cela fait onze ans que je produis cette chaîne et nous n’avons jamais eu de rupture d’antenne », souligne Jean-Pierre Moreau, KM productions, responsable de la chaîne.

La performance des équipes et des matériels

La Télévision du Festival comprend outre les reportages, de nombreuses captations réalisées sur 6 endroits différents comme le plateau principal, les interviews de Pierre Zéni, le photo call, les salles de conférence de presse, la salle Lumière et bien sûr la montée des marches. Il faut alors acheminer les flux image et son des équipes de Visual TV de ces différents points vers la régie finale. Tous les flux sont enregistrés dans le système de stockage partagé Avid ISIS 5000. Ensuite, la postproduction est prise en charge via 8 Media Composer et 3 Assists profitant d’un système Interplay pour collaborer avec une configuration EVS et assurer la continuité de l’antenne 24h sur 24h.

Quatre Media Composer servent alors pour le montage, et un autre pour réaliser les encodages des programmes destinés à la vente, la Télévision du Festival propose en effet des contenus disponibles en ligne sur un site web sécurisé destiné aux diffuseurs étrangers. Deux autres Media Composer servent pour faire les vérifications avant mise à l’antenne et un alimente la diffusion. Le tout est complété par un AirSpeed qui sert à numériser les rushes en continu et les rendre disponibles tout au long de la journée. Enfin, le signal final habillé est également numérisé et permettra de créer des archives pour les diffuseurs comme Canal+ et Orange mais aussi pour les archives de la Télévision du Festival.

Chaque année, un nouveau défi

« Cette année nous avons mis en place le Very Best Of (VBO), qui résume en 15 minutes les temps forts de 8 heures de programme quotidien » renchérit Jean-Pierre Moreau. « Ce programme est mis à l’antenne tous les jours entre 7h et 10h le matin. Un travail conséquent qui consiste à compiler au fur et à mesure de la journée les moments forts de toutes les images que nous recevons. Nous avons eu cette idée, un peu folle, car nous savons que la technologie Avid est notre alliée et nous permettait de mener à bien ce projet. » Pour ce VBO, une salle de montage Avid lui est entièrement dédiée, tandis que même le mixage audio se fait directement dans Media Composer.

Le Grand Journal à Cannes

KM travaille également à Cannes pour le Grand Journal de Canal+. Ce dispositif technique conséquent comprend lui aussi pas moins de 8 salles de montage Media Composer interconnectées sur un Unity MediaNetwork. Chacune de ces salles est dédiée à un sujet présent dans le Grand Journal dont le Petit Journal, le Daily Mouloud, la Palmomètre et tous les temps forts de la journée dont la montée des marches… Pour ce faire, une salle de montage enregistre, renseigne et rend disponible les images de la TV du Festival aux différentes salles de montage, depuis le système de stockage partagé Avid Unity.

« Chaque jour, les équipes sortent 45 minutes de sujets, qui ne seront pas tous diffusés à l’antenne, ce qui représente une volumétrie importante. Nous ne pourrions pas mener à bien cette postproduction sans l’aide que nous apporte Cap’Ciné et les solutions Avid » insiste Valérie Despres, chargée de postproduction chez KM Productions.

Les autres clients

Cap’Ciné fournit également des équipements Avid, à de nombreux autres clients durant le Festival.

Ainsi, 2P2L produit pour Orange Cinémax l’émission « Cinéma, Series et Cies » avec 4 Media Composer et un Unity MediaNetwork.

Le programme culturel d’ARTE « Metropolis » produit par ExNihilo se fabrique grâce à la collaboration de 5 Media Composer et d’un Pro Tools autour là encore d’un Unity MediaNetwork.

Morgane Production à fait appel à Cap’Ciné pour fabriquer un 52 minutes sur les coulisses du festival pour France Télévision et utilise 2 Media Composer et un Unity MediaNetwork.

StoryBox travaille avec 4 Media Composer et un ISIS 5000 pour permettre à L’Oréal, ce partenaire historique du festival, d’agrémenter sa communication de programmes vidéos sur son activité pendant l’évènement.

Enfin M6 s’est installé sur la Croisette avec 1 Media Composer pour l’émission « Cinéquin spéciale Cannes » sur Paris Première et 3 NewsCutters pour les éditions des JT : « Le 12h45 » et « Le 19h45 ».