Selena Gomez et Delicate Productions choisissent VENUE pour un show d'exception

Elle a fait bien plus de choses avant ses 20 ans que beaucoup de personnes en une vie. Dix ans après avoir fait ses débuts en tant qu'actrice dans Barney, Selena Gomez, sans doute l'une des stars les plus en vogue de l'année, multiplie les contrats : des rôles au cinéma et à la télé, des disques de platine, une ligne de vêtements et même des actions pour des associations caritatives.

Actuellement en tournée avec son groupe, Selena Gomez & the Scene, elle a écumé des stades entiers à travers l'Amérique du Nord et a même dû rajouter des dates, et pour l'instant aucun signe de baisse de régime. Delicate Productions fournit les systèmes audio de la tournée : trois systèmes Avid VENUE Profile, dont chacun avec des Racks FOH et Stage de Hi-Tech Audio. En tant que directeur de la production et ingénieur façade, Javier Alcaraz explique que l'installation est tout sauf standard.

« Nous avons des systèmes Profile reliés aux façades et aux haut-parleurs, et un troisième qui sert pour l'ouverture du concert et en cas de besoin », précise Javier Alcaraz. « Et en plus de l'installation basée autour de VENUE et Pro Tools, nous avons un ordinateur (Mark of the Unicorn) exécutant Digital Performer, et le tout fait tourner le concert. »

Marco Gamboa, un as de Pro Tools dont la carrière comprend entre autres des tournées mondiales de Shania Twain, Jennifer Lopez et Luis Miguel, est à l'origine du réseau informatique. Comme il l'explique, son choix d'utiliser Digital Performer est une question de fonctionnalité et d'habitude. « Même si j'effectue des modifications sur Pro Tools, j'utilise Digital Performer depuis plusieurs années déjà, d'ailleurs même avant l'arrivée du numérique, quand il s'appelait juste Performer, donc je travaille très rapidement avec », dit-il. « Et le fait que VENUE facilite l'intégration de DP et de Pro Tools rend la chose totalement transparente. »

« Digital Performer dirige l'ensemble », continue Marco Gamboa. « DP génère les changements de timecode et de patch, qui déclenchent la vidéo, les lumières et les contrôleurs du MIDI pour le groupe, permettant ainsi l'interaction de tous les systèmes. Il y a aussi une piste de clics et une partie de clavier par ci par là. Le groupe joue pratiquement tout en live, mais certains effets sonores et les éléments déclenchés sont produits par DP. »

Le timecode est aussi utilisé pour déclencher l'automation par snapshots de VENUE, même si le show est loin d'être automatisé. « On a commencé à assigner les snapshots à toutes les parties de chaque chanson pendant les répétitions, mais je trouvais ça pas assez expressif », explique Brennan Houser, responsable de l'équipe audio de Delicate Productions. « C'est un groupe live et on voulait que ça se ressente, on s'est donc calmés sur l'automation, en l'utilisant principalement comme point de départ pour chaque chanson. À partir de là, Jason [Moore, ingénieur du son façade] effectue son mixage presque que comme sur une console analogique, mis à part quelques snapshots pour les changements d'effets et les mises en mute. »

Brennan Houser remarque aussi le côté pratique de la plateforme VENUE pour le mixage et les transferts de fichiers. « J'ai mixé sur beaucoup de consoles numériques, et VENUE est de loin ma préférée en matière d'ergonomie », dit-il. « La possibilité de sauvegarder l'ensemble du concert sur une clé USB est une fonctionnalité énorme. On a fait quelques dates où on devait prendre l'avion pendant la tournée, et il suffisait de préciser qu'on avait besoin d'un système VENUE, puis d'y connecter nos clés USB, charger nos fichiers, et on pouvait se mettre à l'œuvre. »

Chaque concert est enregistré à partir de la console de retour dans Pro Tools, et les fichiers obtenus sont régulièrement utilisés avec les balances de VENUE. « La possibilité de lire l'ensemble du concert est indispensable si nous avons besoin de régler quelque chose en studio », explique Javier Alcaraz. « Au studio, on n’a pas toujours le groupe sous la main, et encore moins Selena. Elle a un emploi du temps tellement chargé que caler un créneau avec elle est quasi impossible. Elle est avec nous juste quelques minutes avant le concert. Je crois qu'on a fait les balances avec elle seulement une fois pendant toute la tournée. »

Comme Javier Alcaraz le fait remarquer, sur ce type de tournée, les balances virtuelles Virtual Soundcheck de VENUE font bien plus que de l'audio. « Quand Marco lance la lecture dans Digital Performer, on envoit le timecode à l'équipement Pro Tools ainsi qu'aux musiciens », dit-il. « Ainsi quand on lance une lecture avec Virtual Soundcheck, le timecode peut recréer quasiment tout le concert : les consoles, la musique, les lumières, les vidéos, tout. Au moment où je lance la lecture sur Pro Tools, tout le reste suit. »

« On a utilisé un de nos systèmes Pro Tools à 64 pistes personnalisés, conçus par Brad Madix, Greg Price et moi-même, pour servir d'interface avec le réseau », explique Louis Adamo de Hi-Tech Audio. « Pendant le concert, le système enregistre directement à partir de la console de retour. Et comme les deux consoles sont équipées de cartes d'interface MADI, elles doivent juste reconfigurer un ou deux connecteurs BNC et elles relient la sortie Pro Tools  aux deux consoles, l'audio, le timecode, tout. Grâce à elles, on peut quasiment faire une répétition en entier n'importe où et n'importe quand, même sans le groupe. »

Bien que l'installation soit un peu complexe et non conventionnelle, comme le remarque Adame, elle s'adapte très bien avec les fonctionnalités de VENUE. « On a testé pas mal de ses fonctionnalités pendant le festival Coachella l'été dernier. Donc quand Javier et Marco nous ont annoncé ce qu'ils voulaient faire, on savait que les systèmes VENUE pouvaient s'en charger. »

« On essaye toujours de pousser un peu le matériel, mais pendant un concert live déplaçant des milliers de gens tous les soirs, il doit être 100 % fiable », déclare Alcaraz. « Marco assure une fiabilité totale grâce à ses sauvegardes, et je fais pareil aux retours. On ne changerait notre installation pour rien au monde. »