CSMissionImp1862

Avid Everywhere permet à l'équipe du film « Mission Impossible: Rogue Nation » de réussir une mission impossible

Fort de cascades en avion ahurissantes, de séquences d'action sous-marines à couper le souffle et d'un générique inoubliable, le film Mission: Impossible – Rogue Nation a fait sensation cet été, recevant un accueil triomphal de la part des spectateurs comme des critiques. Le cinquième film de la franchise Mission: Impossible est mis en scène par Christopher McQuarrie. Tom Cruise y interprète à nouveau l'agent Ethan Hunt. Dans Mission: Impossible – Rogue Nation, l'agent Ethan Hunt et ses hommes, poursuivis par la CIA, s'efforcent de prouver l'existence d'une organisation criminelle appelée « Le Syndicat ».

L'équipe de production a dû surmonter un défi quasi impossible : monter la version finale de ce film cinq mois plus tôt que prévu, afin de s'adapter à une nouvelle date de sortie sur les écrans de cinéma. Pour atteindre cet objectif extrêmement serré, un groupe de professionnels de talent s'est appuyé sur des outils de création de pointe basés sur la plate-forme Avid® MediaCentral™. En adoptant les workflows Avid Everywhere™, hautement collaboratifs, les équipes audio et vidéo ont pu travailler de concert à la résolution de problèmes techniques complexes et respecter cette échéance drastique.

Respecter cette échéance ? Mission impossible !

En 18 ans de carrière dans le secteur du montage vidéo, Eddie Hamilton (A.C.E) a eu l'occasion de gérer le découpage de films d'action trépidants. Il a par exemple collaboré à des films comme Kingsman : Services Secrets, X-Men : Le Commencement et Kick Ass. Pourtant, le délai serré imposé par la date de sortie de Mission: Impossible – Rogue Nation l'a contraint à revoir complètement son workflow de montage et son mode de collaboration avec d'autres.

CSMissionImp800A

« Nous avions seulement 12 semaines pour terminer le découpage, une fois le tournage terminé », explique M. Hamilton. « Le premier visionnage a été effectué neuf jours après le tournage ; le personnel du studio a vu le film trois semaines après ce dernier. C'était vraiment très juste. »

L'ingénieur du son en chef James Mather et le mixeur de réenregistrement Mike Prestwood ont dû gérer une pression énorme : ils n'avaient que quelques mois pour fournir un mixage Dolby Atmos complexe, constitué de plus de 400 pistes. Comme le film a été monté très tôt, ils devaient créer le mixage de séquences individuelles, et non de bobines complètes.

« Le planning du projet Mission: Impossible – Rogue Nation nous obligeait à travailler dans l'urgence », explique M. Mather. « Pour d'autres films, les processus d'enregistrement et de mixage peuvent prendre plus d'un an, à cause de révisions et de vérifications interminables. Comme nous avions beaucoup moins de temps, nous avons dû ignorer les étapes d'expérimentation qui n'étaient pas indispensables et faire confiance à notre instinct créatif. »

CSMissionImp800B

Une collaboration étroite, au sein d'une équipe unie

Pour répondre à ces défis et réaliser le film dans les temps, les différentes équipes ont opté pour les solutions de pointe de la suite Artist Suite d'Avid, qui inclut Media ComposerPro Tools, ainsi que les surfaces de contrôle Pro Tools | S3 et Pro Tools | S6. Les fichiers multimédias étaient stockés sur un système de stockage partagé Avid ISIS, ce qui a permis aux différentes équipes d'y accéder et de les transférer rapidement. Une intégration transparente des éléments entre ces différents outils a permis au réalisateur et aux équipes audio et vidéo de collaborer à chaque étape du processus, ce qui a grandement accéléré le workflow de production dans son ensemble.

Via Media Composer, M. Hamilton a pu demander à ses assistants de créer des « sélections de prises » pour chaque scène, qui devaient inclure toutes les variations angulaires et linéaires. Lorsque le réalisateur a voulu voir d'autres possibilités, l'équipe a pu rapidement auditionner toutes les différentes prises d'une même chronologie et choisir celle qu'elle préférait.

« J'adore l'étape consistant à choisir le type de narration le plus rapide et le plus clair », explique M. Hamilton. « Vous devez tirer parti de chaque idée, parce que vous ne savez pas laquelle fonctionnera le mieux. J'utilise la batterie d'outils de Media Composer pour rationaliser toutes les étapes au maximum. En matière de présentation, je ne veux que le meilleur, et Media Composer me permet de proposer un résultat final optimal. »

En matière de présentation, je ne veux que le meilleur, et Media Composer me permet de proposer un résultat final optimal.

Eddie Hamilton, monteur, A.C.E.


Très tôt, M. Hamilton a fourni à l'équipe son des fichiers Quicktime contenant des mixages temporaires correctement structurés. Ces fichiers constituaient une base de départ solide. Comme le découpage vidéo venait à peine de débuter, l'équipe son a fourni des mixages aussi souvent que possible, afin que les données audio soient découpées et insérées dans la session Media Composer. L'équipe a ainsi pu passer plus de temps sur les séquences non modifiées ou nouvelles.

CSMissionImp800C

« Nous savions dès le départ que chaque son affecterait le découpage et qu'il nous faudrait travailler en étroite collaboration avec l'équipe vidéo pour tenir le délai », explique M. Mather. « Au départ, j'avais peur de ne pas pouvoir respecter une échéance aussi courte avec mon nouvel équipement, mais le matériel Avid a été extrêmement performant. Nous avons collaboré comme si nous faisions partie de la même équipe, ce qui a énormément contribué à nous rapprocher les uns des autres et nous a aidés à réaliser l'objectif du réalisateur. »

L'un des défis majeurs de l'équipe son était la reproduction précise du son d'une scène d'action se déroulant sur les ailes d'un Airbus militaire A400, doté de quatre moteurs. Comme le volume ne devait pas être trop élevé pour le public, l'équipe a tenté de combiner plusieurs fréquences afin d'atteindre des niveaux maximaux en termes de pression acoustique. Elle a ainsi pu atteindre les niveaux de pression acoustiques les plus élevés de son histoire, à 113 db. Tom Cruise était particulièrement impressionné : c'était une belle réussite, puisqu'il se trouvait réellement sur l'avion, qui faisait vrombir ses moteurs.

Au départ, j'avais peur de ne pas pouvoir respecter une échéance aussi courte avec mon nouvel équipement, mais le matériel Avid a été extrêmement performant.

James Mather, ingénieur du son en chef


Moins de logistique, plus de créativité

Fort de ses nombreuses scènes d'action, effets sonores et éléments atmosphériques, le film Mission: Impossible – Rogue Nation était par nature tout à fait adapté à la technologie Dolby Atmos. Grâce à Pro Tools | S6, M. Prestwood et son équipe ont pu proposer un mixage impressionnant pour les salles dotées de cette technologie. Il explique que les boutons de console ne sont généralement pas adaptés au mouvement introduit par Dolby Atmos, mais que le logiciel S6 fonctionne à la perfection.

CSMissionImp800D

« Pro Tools | S6 propose un contrôle intuitif et naturel du déplacement du son à travers la pièce à l'aide du panner Dolby », déclare-t-il. « Le processus de mixage de Mission: Impossible – Rogue Nation pour la technologie Atmos s'est avéré des plus enrichissants et nous a offert à de nombreuses occasions la possibilité d'exploiter le système au maximum. »

En fin de compte, les équipes son et audio ont réalisé l'impossible : proposer le découpage final du film Mission: Impossible – Rogue Nation trois jours seulement avant la sortie mondiale. En tirant parti des workflows collaboratifs d'Avid Everywhere, les deux équipes ont pu supprimer toute ambiguïté au niveau créatif, se concentrer sur le film dans son ensemble et travailler le plus rapidement possible.

« Cinq ans plus tôt, nous n'aurions pas pu créer un film comme celui-ci en si peu de temps », conclut M. Prestwood. « Avid Everywhere met plus que jamais l'accent sur la créativité, en supprimant les barrières que peut engendrer la logistique. Nous avons pu prendre des décisions en fonction du film et de l'objectif du réalisateur. »

Avid Everywhere met plus que jamais l'accent sur la créativité, en supprimant les barrières que peut engendrer la logistique.

Mike Prestwood, mixeur de réenregistrement

© 2018 Avid Technology, Inc. Tous droits réservés. Avid, le logo Avid, Avid Everywhere, iNEWS, Interplay, ISIS, AirSpeed, MediaCentral, Media Composer, Pro Tools et Sibelius sont des marques commerciales ou des marques déposées d'Avid Technology, Inc. ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Le nom Interplay est utilisé avec la permission d'Interplay Entertainment Corp., qui n'assume aucune responsabilité par rapport aux produits Avid. Toutes les autres marques commerciales sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les fonctionnalités des produits, leurs spécifications et leur disponibilité ainsi que les configurations système requises peuvent faire l'objet de modifications sans préavis.

Vos préférences en matière de cookies sur ce site

Les cookies sont importants pour le bon fonctionnement d'un site Pour améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies afin de retenir les informations de connexion et offrir une connexion sécurisée, collecter des statistiques visant à optimiser la fonctionnalité du site et à fournir du contenu adapté à vos centres d'intérêt. Cliquez sur « Accepter et continuer » pour accepter les cookies et vous rendre directement au site, ou cliquez sur « En savoir plus » pour obtenir plus d'informations sur les cookies et apprendre à définir les paramètres associés ou désactiver les cookies de votre ordinateur. Sachez que la désactivation des cookies peut entraîner un effet préjudiciable sur votre utilisation des sites Avid. Par exemple, la boutique en ligne Avid ne fonctionne pas sans cookies.

En savoir plus

Accepter et continuer